top of page

D'une balade collective à une réflexion sur la Vie...

Un samedi après-midi de février 2024, une balade collective était au programme.

Un petit groupe a été constitué autour d'une jeune chienne, Plume, petite savoyarde ayant tendance à l'excitabilité.


Plume, petite croisée créole, jeune, ayant la chance de vivre avec une humaine investie!

Elle a déjà fort progressé, en participant à d'autres balades par chez elle. Elle monte moins fort, et redescend vite: elle gère mieux ses émotions, et son humaine impliquée, sait bien l'accompagner dans ce contexte.

Plume a du mal parfois à rester au sein du groupe, même s’il est de petite taille. Son humaine a donc pris soin de parfois marcher plus en avant ou en arrière des autres chiens, permettant ainsi à sa chienne de souffler, observer, profiter de ce moment grâce à l’écoute de son humaine.






Le reste du groupe était constitué de 2 jeunes mâles du même âge, Ticko, entier et grand copain de Woody, qui nous accompagnait aussi; tout ce petit monde étant un peu encadré par Cybelle, plus âgée et commençant à se permettre, de discuter avec ses congénères un peu turbulents.


Ticko, berger australien de 2 ans, entier; Woddy, même race et âge, et Cybelle, rouge merle, de 4.5 ans, qui malgré un passif difficile devient aujourd'hui un peu capable d'apprendre le calme dans mes balades collectives, sans aucune demande de ma part, ni attente; elle a sûrement appris grâce aux nombreuses balades collectives auxquelles elle a participées depuis ses 6 mois!

Le début de balade a été…incroyablement calme.

Peut être l'ordre choisi de sortie des voitures, progressive comme toujours, des chiens?

Mais surtout combiné au silence des humains, zen, et attentifs ? Simple hypothèse…



 

L'occasion en tous cas, de se rappeler que tous nos gestes, attitudes, et même silences (ne rien dire, c’est en fait agir…) ont un impact sur nos chiens.


Plume, a pu être au départ assez vite détachée, même si par la suite, il a été préférable, pour le groupe et elle, de la remettre en longe, afin de favoriser le calme et limiter ses montées d'excitation, travail d'observation en presque autonomie de son humaine, qui connaît sa chienne, et ses limites.

Ticko a semblé ne pas répondre aux appels à “dégoupiller” comme j'aime dire, de Plume. Peut-être a-t-il été surpris de la communication de cette chienne qu’il ne connaissait pas, qui grogne fort en s’excitant, envoyant peut-être (?) un message trop ambivalent pour Ticko?


Woody quant à lui, a donc un peu pris le relais, tout en parfois n’ayant pas le choix, car dès qu’il tentait de passer au-devant de Plume, la chienne l’attendait au tournant! sans que cela puisse pour autant dégénérer car Cybelle veillait au grain et Plume respectait et comprenait bien le message, et en ce sens, elle a pu nous montrer combien elle a progressé. 






Les chiens, en somme, un peu aidés par leurs humains pas trop boulets dont je fais évidemment partie, n’étant pas (encore) de l’espèce canis lupus familiaris ont su s’ajuster, passer 2 heures ensemble et profiter de ce moment un peu à part pour la plupart (celui d’être en contact avec un groupe de chiens).


 

Pourquoi je vous raconte tout ça? 


Alors que Ticko est en général, plus enclin à s'exciter, Woody moins, on a encore pu voir que chaque jour, chaque chien, chaque groupe, chaque humain, est différent, et qu'on ne peut jamais, (même en ayant de l’expérience, une observation fine, une analyse et un bagage de connaissances du Comportement canin), prévoir le déroulement d'interactions canines.



Bien sûr, en connaissant un peu les chiens que je mets en lien avec ces balades organisées, je pars avec une petite idée, mais en réalité, c'est ça mon métier : apprendre à ne jamais oublier que le Vivant n'est pas contrôlable; il me demande, en ce sens, et plus largement, chaque jour, d ‘accepter que les événements de la vie, le moment présent de chaque individu, sont d'une beauté insaisissable car imprévisible, mouvante, perpétuellement.



 


Une belle leçon de vie, encore, livrée par les chiens, qui nous apprennent, si on arrive un poil (lol) à tendre l'oreille et s’ouvrir à la réflexion, que vivre à leurs côtés, tâcher de les observer pour mieux les comprendre,  est une incommensurable leçon d'humilité et de questions (?) réponses (?) au sens à donner à la vie, aux relations à l'autre, à l'infiniment Grand qui nous dépassera toujours, nous, humains, qui oublions bien trop souvent que l'on est grain de sable dans cet univers immensément beau et mystérieux, et que le Chien, le Vivant nous nourrit et participe à ce mystère fascinant du lien à l’autre, à sa réalité, et à son individualité, humaine ou animale, cette spontanéité et imprévisibilité qui souvent nous fait si peur dans notre monde sous contrôle total.




Bref, vivement la prochaine balade collective, on apprend tellement auprès de nos chiens, si tant est qu'on les laisse être Chien : on tâche de cultiver ça chez Lunadog, permettre aux chiens qu'on tâche d'aider au mieux, de vivre une belle vie, accompagnés de leurs humains qui comprennent chaque jour un peu plus quel est cet animal poilu, qui accompagne la Vie, avec tant de qualités, en toute imperfection..

110 vues0 commentaire

Posts récents

Voir tout

コメント

5つ星のうち0と評価されています。
まだ評価がありません

評価を追加
bottom of page